Généralité
Notre éxpériene
Protetion des Billets
Dététeurs anienne génération
Dététeurs nouvelle génération
Dététeurs Infra-Rouge
Spéial $US
Fabriation "Sur Mesure"
Boîtes à monnaie en Euro
Nouvelle Gamme Euro Tester
Généralitées sur L'Euro
Identifiation de la provenane des euros
Détécteurs de fausses Pièces en €
Détécteurs de fausses Cartes
Compteuses de Billets
Compteuses de Pièces
Avertissement

Généralités sur l'Euro - €

La monnaie la plus moderne et la mieux protégée

La fausse monnaie existe depuis la plus haute antiquité

Protéger les billets de banque est depuis une centaine d'années, une lutte constante entre les instances monétaires et l'imagination débordante des faussaires de tous poils (voir le célèbre faussaire Bojarski dans le milieu des années 60).

Les premiers signes de sécurité ont tout d'abord été, au début du siècle dernier, l'adjonction d'une deuxième couleur puis l'impression en quadrichromie des billets de banque intégrant bien souvent une impression en taille douce (impression en relief).
Le papier fiduciaire filigrané a été l'étape suivante.

Ces signes de sécurité bien que n'évitant pas la fausse monnaie ont été pratiquement les seuls jusque dans les années 1980, à protéger la quasi totalité des billets de banque mondiaux.

Devant l'augmentation des faux billets en circulation, les instances monétaires ont commencé à intégrer d'autres signes de sécurité dans la conception des billets.

-Le fil de sécurité (intégré dans le papier).
-Les symboles en transvision (imprimés moitié au recto et moitié au verso du billet. En examen en transparence ils forment un motif ou dessin complet).
-Les fils métalliques et bandes STRAP (intégrés à chaud dans le papier).
-Les mini et micro lettres (visibles à l'aide d'une loupe).
-Les encres OVI (couleur changeante selon l'inclinaison du papier).
-Les encres UV poly spectrales et poly chromatiques (couleurs changeantes sous les UV et selon la longueur d'onde utilisée).
-Les encres infra rouges (visibles sous certaines longueurs d'ondes).

Ces signes de sécurité étaient tous présents sur les dernières séries de billets en Francs.

D'autres signes de sécurité étaient présents sur d'autres monnaies, comme le DEM, le NLG, l'USD ou le CAD.

-L'hologramme (pastille ou bande métalliques avec un motif et/ou une couleur changeante selon l'inclinaison)
-Fibres UV (fils ou points intégrés dans le papier et apparaissant sous les UV).
- Les encres magnétisables (dites magnétiques, encres incluant dans leurs compositions des particules métalliques).

Pris un par un, l'ensemble de ces signes de sécurité ne présente pas d'obstacle aux faussaires professionnels, c'est la combinaison et le cumul des ces signes qui est le garant de la difficulté à faire de la fausse monnaie.

La totalité des signes de sécurité ci-dessus sont présents sur l'Euro.

Les moyens de détection

- L'examen " manuel " du billet

Un certain nombre de ces signes de sécurité sont visibles à l'oeil nu et au touché, mais attention, ce sont généralement ceux qui offrent le moins de difficultés aux faussaires.

Ces signes de sécurité sont ceux portés à la connaissance du public par la BCE.

- Les détecteurs UV simple ou " LAMPE DE WOOD "

Ce mode de détection s'est généralisé dans le courant des années 1970.
Bien que encore largement utilisés ces appareils ne sont plus efficaces depuis le début des années 1990, depuis l'utilisation par les faussaires de papiers sulfurisés qui ne réagissent pas aux UV et de la commercialisation dans le secteur grand public d'encres UV blanches du type " TIFLEX ", (ne parlons pas des gadgets : porte-clés, stylos UV etc… qui sont des " attrape gogos " destinés à un public non averti).


- Les détecteurs UV avec tablette lumineuse et loupe

Ils sont plus efficaces, car ils permettent de vérifier en détails plusieurs signes de sécurité, mais attention, ils font appel au facteur humain lors de la vérification.

- Les stylos chimiques

Apparus début des années 1990, ils sont peu chers, mais depuis 1991 de nombreux faussaires ont trouvés la parade en appliquant un vernis sur les faux, qui neutralise l'action chimique du stylo.

- Les Stylos et détecteurs magnétiques

Permettent de vérifier la présence d'encres magnétiques. Ces encres sont utilisées par l'ensemble des imprimeurs de chèques, et sont vendues sans contrôle. Les seuls détecteurs magnétiques efficaces sont ceux qui permettent la lecture de la densité d'encre magnétique.

- Les détecteurs AUTOMATIQUES

La plupart sont équipés de cellules électroniques qui analysent le papier, l'impression, le magnétisme des encres, et les spectres UV et IR des encres et du papier. Ils sont aujourd'hui les plus efficaces. (Hormis ceux qui ne contrôlent qu'un des signes de sécurité, ce qui ne suffit pas).

- Les détecteurs INFRA ROUGES

Ces appareils existent en deux versions
1) Equipés d'une cellule émettrice et réceptrice ils vérifient la présence des encres infra rouges
2) Camera infra rouge et écran de visualisation (seules les zones Imprimées en encres IR apparaissent à l'écran)
Pour le moment les faussaires ne maîtrisent pas la technique IR

Aujourd'hui, quelques mois après le lancement de l'euro et malgré sa sécurisation, de nombreux cas de faux sont signalé en divers pays de la zone EURO.
Il y a donc lieu d'être très vigilant, car notre nouvelle monnaie, avec le prochain élargissement de l'Europe, offre aux faussaires un marché incomparable, et même si le coût industriel pour la reproduction et la falsification des signes de sécurité est important, il est a prévoir que ces investissements seront faits par les faussaires professionnels.